Vie de l'association
Université d'été 2011

Fermer Hommage

Fermer Conférences

Fermer Intervenants

Fermer Journal de l'Université

Fermer Le mot du coordonnateur

Fermer Partenaires

Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
45 Abonnés
Activités - Journées de taille 2016 au Pays des Vans

PRESSE_TAILLE_2016_ST-GENEST.jpg


taille0.jpg  taille1.jpg  taille2.jpg

Des techniques de tailles adaptées à l'âge des arbres ...

 

 

 

 


 

 

 

 

L'Association Française Inter professionnelle De l'OLive
taille les oliviers en Ardèche à la Chapelette

 

    Mardi 29 mars, par un temps superbe, Alex Siciliano, technicien en maîtrise de verger à l'AFIDOL, invité par le Moulin Froment et l'Association des Amis de l'Olivier du pays des Vans nous a passionné pendant une après midi. Le public était là, nombreux, très intéressé avec de nombreux oléiculteurs connaisseurs qui manipulent le sécateur depuis des décennies.

     La taille de l'olivier est toujours un travail délicat, il faut bien sûr récolter beaucoup d'olives, mais aussi conserver un arbre en bonne forme pour les années suivantes.Voila le problème et il n'est pas simple.

002_1.jpg

     En introduction, Alex fait un petit rappel de la physiologie de l'olivier, savoir qu'il puise ses éléments nutritifs (eau et sels minéraux ) dans le sol par ses racines . La sève brute ainsi obtenue grimpe jusqu'au feuillage, la transformation en sève élaborée se fait grâce à la photosynthèse, elle va nourrir l'arbre et les fruits. La taille doit donc faciliter cette circulation et favoriser certaine parties de l'arbre. On sait que la sève brute alimente plus facilement les rameaux verticaux haut perchés et que la sève élaborée a parfois du mal a rejoindre l'extrémité basse de la frondaison.

    Pour cela le tailleur décide d'organiser le circuit. A chaque coupe de branche ou de rameau, il sait qu'il applique un véritable bouchon. Le flux circulatoire prend alors un chemin différent. Le secret est bien là : alimenter le plus possible ce qui est indispensable et laisser à la diète le restant de l'arbre.

     Il faut aussi répartir la circulation équitablement en créant des étages de feuillages successifs et des secteurs d'occupation des branches en périphérie. Il est important de limiter la hauteur de l'arbre pour faciliter la récolte. Ne pas oublier également le rôle du soleil, obtenir une ramure conséquente et malgré tout l'aérer ce qui permettra une bonne efficacité des produits phytosanitaires et une cueillette plus facile.

     La partie pratique avec seulement un petit sécateur et une scie à main a été très performante, surtout rapide avec, au final, des arbres tout « chamboulés » certes mais bien beaux.

D'autres questions sur les maladies de l'olivier, sa fertilisation , etc... ont pu être abordées autour du verre de l'amitié au Cabanon des Olivettes.

                            004_1.jpg         005_1.jpg

Nous remercions Alex et nous pensons renouveler cet enseignement l'an prochain.

 


Date de création : 31/03/2016 @ 04:59
Dernière modification : 03/04/2016 @ 07:46
Catégorie : Activités
Page lue 1238 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^